Incontinence urinaire, causes et traitements - Docteur VARDI
16301
page-template-default,page,page-id-16301,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Incontinence Urinaire

L’incontinence urinaire de la femme peut être classée en trois types: l’incontinence urinaire d’effort, l’incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie et l’incontinence urinaire mixte.

L’incontinence urinaire masculine, mis à part les incontinences post-opératoires en entrant dans le cadre d’une maladie neurologique, est le plus souvent la conséquence d’un obstacle à la vidange de la vessie (mictions par regorgement), dont la cause la plus fréquente est l’hypertrophie prostatique.

 

Incontinence Urinaire d’Effort (IUE)

 

Elle résulte d’une hypermobilité du col de la vessie (parfois associée à une “descente d’organes” ou prolapsus) ou à une insuffisance sphinctérienne. Elle est favorisée par des accouchements nombreux ou difficiles, une carence hormonale liée à la ménopause, des efforts de poussée abdominale répétés (constipation chronique, port de charges…) ou à une pathologie neurologique.

 

Incontinence par Hyperactivité Vésicale

 

Elle résulte de contractions anormales, non inhibées du muscle vésical. Celles-ci peuvent être dues à une irritation vésicale (cystite infectieuse, chimique ou radique, tumeur, calcul), à un obstacle sous-vésical, à une cause neurologique ou psychogène

 

Bilan de l’Incontinence Urinaire

 

Celui-ci comprend un interrogatoire et un examen clinique, urologique et neurologique.

Dans la plupart des cas, une analyse d’urines et une échographie urinaire seront réalisées. De manière plus spécifique, et en fonction du bilan initial, une fibroscopie urinaire ou un bilan urodynamique pourront s’avérer nécessaires.

 

Traitement de l’Incontinence Urinaire

 

Le traitement de l’incontinence urinaire dépend de sa cause. Une rééducation pelvi-périnéale ou un traitement médicamenteux peuvent être proposés en première intention.

En cas d’échec, une prise en charge chirurgicale peut être indiquée. Il s’agit de la mise en place de bandelette sous-urétrale en cas d’IUE ou d’injection de Botox dans le muscle vésical en cas d’hyperactivité.

Enfin, le traitement d’un éventuel prolapsus peut également être réalisé lorsqu’il participe à l’incontinence.

Le Docteur Adam Vardi dispose d’un plateau technique, à la Clinique de l’Alma et à la Clinique Saint-Louis, lui permettant d’assurer une prise en charge optimale de l’incontinence urinaire. Les examens nécessaire au bilan de celle-ci, tels que la fibroscopie urinaire ou le bilan urodynamique, peuvent être réalisés au Centre d’Urologie et d’Andrologie de Neuilly.